Document sans nom
Document sans nom
Document sans titre
Les dernières news
 [FOLEI] Camus enfant
 par Shakaiolos le Lun Aoû 07, 2017 2:05 am
par Aquariusben51 Voir le dernier message
le Jeu Aoû 17, 2017 10:27 pm
 Aperçu de ma collection: Athéna DDP
 par Raidenthunder le Mar Mai 17, 2016 5:58 pm
par Aquariusben51 Voir le dernier message
le Jeu Aoû 17, 2017 10:07 pm
 Nouvelle déesse
 par roshiryu le Jeu Aoû 17, 2017 11:08 am
par Aquariusben51 Voir le dernier message
le Jeu Aoû 17, 2017 10:01 pm
 Discussions Next Dimension : Parutions Jap
 par O'neill le Ven Fév 12, 2010 10:59 pm
par stefdrago Voir le dernier message
le Jeu Aoû 17, 2017 11:17 am
 Nippon Yassan
 par Shakaiolos le Mer Oct 09, 2013 6:45 pm
par Princy Voir le dernier message
le Jeu Aoû 17, 2017 9:07 am
 [FOLEI] Shaka dans la main de Bouddha
 par Shakaiolos le Mar Avr 18, 2017 12:28 pm
par Shakaiolos Voir le dernier message
le Mer Aoû 16, 2017 11:26 am
 Collec de Sag67 : Still loving you (or not) !
 par Sagittarius67 le Mar Nov 24, 2009 8:15 am
par roshiryu Voir le dernier message
le Mer Aoû 16, 2017 9:37 am
 DDP - Shun d'Andromède V1 10/08/17
 par Go-goldorak le Mar Mar 21, 2017 7:06 pm
par Shakaiolos Voir le dernier message
le Lun Aoû 14, 2017 10:46 pm

SHIGEYASU YAMAUCHI



Nom : YAMAUCHI
Prénom : Shigeyasu
Sexe : Homme
Né(e): 10 avril 1953
Lieu de naissance : Hakodate, Ile de Hokkaido / Japon
Signe: Bélier
Groupe sanguin: O

GENERALITES ET DEBUT DE CARRIERE

Shigeyasu Yamauchi est un réalisateur Japonais d’anime freelance. Il débute sa carrière en 1975 auprès de la société Ashi Production qui est à l’origine entre autre de la série Gigi. Son travail au sein de la firme lui vaudra d’être remarqué par les dirigeants de la sacro-sainte Toei Animation. C’est dans cette société qu’il réalisera ses plus gros succès.



CARRIERE GENERALE

Après un passage de deux ans dans la société Ashi Production, Yamauchi signe en 77 auprès de la Toei. La collaboration de Yamauchi et de la Toei ne prendra fin qu’au milieu des années 2000.
Il débute donc à la Toei avec la casquette de régisseur sous laquelle il officiera sur deux animes majeurs :
- de 1977 à 1978 : Arrow Emblem Grand Prix no taka (44 épisodes) nommée Grand prix en France
- de 1978 à 1981 : Galaxy Express 999 (113 épisodes)

Puis il est finalement engagé directement par la Toei et non sa filiale Toei Animation pour ses premiers projets de réalisation. Il débute ainsi la réalisation et le story-board sur cinq séries annuelles de méchas réalisées pour certaines par Kozô Morishita (futur réalisateur de Saint Seiya).
- En 1978 : Daikengo
- En 1980 : God Sigma
- De 1982 à 1983 : Dairugger XV
- De 1983 à 1984 : Kôsoku denshin Albegus
- De 1984 à 1985 : Video Senshi Laserion

Entre temps, il aura également signé storyboard et direction de l'animation sur au moins un épisode de Sasuraiger en décembre 83 et la même année il est assistant réalisateur sur le long-métrage Uchû Senkan Yamato Kanketsu-hen (un film se rapprochant beaucoup de l’univers d’Albator 84)
La suite de sa carrière se résume en quelques dates clés.
1986 : Sous l’aile de Kozô Morishita, Yamauchi entre avec lui dans un projet annoncé comme prometteur (huhuhu) Saint Seiya. La même année il s’occupe du story board de l’épisode 6 de Maison Ikkoku (Juliette je t’aime)
1988 : année faste et charnière pour le réalisateur, puisque c’est en 88 qu’il réalise ses premiers long métrages :
- Kamigami no atsuki tatakai (La guerre des dieux)
- Shinku no shônen densetsu (La Légende du jeune homme écarlate, en France Les guerriers d'Abel) qui est reconnu par la plupart comme le long métrage le plus réussi parmi les 5 existants à ce jour.
Ces succès augmentent la renommée du réalisateur qui devient par la suite très demandé et c’est à la suite de Saint Seiya qu’il s’engage dans un autre anime culte qu’est Dragon Ball Z pour lequel il signe 33 story boards et réalise 32 épisodes, montrant ainsi sa faculté d’adaptation sur de nombreux genres différents.
La fin des années 80 est une période assez chargée pour ce prodige de la réalisation puisqu’il est appelé à travailler sur de nombreuses séries telles : Dragon Quest, Dragon Fist En fait son coté touche à tout le fait tout au long de sa carrière contribuer à réaliser des épisodes sur nombre de séries très réputées on retiendra entre autres : Dragon Ball GT, B’t X NEO (une autre œuvre de Kurumada), Dr Slump.
Shigeyasu Yamauchi âgé aujourd’hui de 58 ans n’en est pas moins actif. En 2008 il réalise la série Casshern Sins. En octobre 2011 il participe avec les doubleurs japonais de Seiya et Saori à la promotion de lu package comprenant les blue ray des cinq films Saint Seiya sortis à ce jour. Ce pack a été distribué au Japon le 21 novembre 2011.



SON TRAVAIL SUR SAINT SEIYA

En ce qui concerne l’anime de 88 il est :
Directeur technique des épisodes : 8, 13, 18, 26, 30, 34, 38, 42, 46, 52, 57,61 et 111
Responsable du stort-board sur les épisodes : 8, 13, 18, 26, 30, 34, 38, 42, 46, 52, 57,61, 62, 72 et 111
Réalisateur des films Abel et la guerre des dieux
Réalisateur des OAV Junikyû Hen Hadès
Pour les OAV 1, 9, 12 et 13 il est en même temps en charge du story-board et directeur technique.
Enfin en 2004 il réalise le film Tenkai Hen Josô qui signera pour lui la fin de l’aventure Saint Seiya.

Zoom sur le Tenkaï

En 200 Shigeyasu Yamauchi réalise le cinquième et dernier film de la saga Saint Seiya et là...ce fut le drame !
Le film une fois sorti en salle, a reçu un accueil plus que mitigé de la part des fans. Alors il y a deux raisons majeures à ce désastre. La première est que le film a du subir une promo et une distribution désastreuse. La seconde est que Yamauchi qui avait à ce moment là le bébé entièrement en main, a crée une histoire et un contexte totalement déroutant et avec le Tenkai on est a 1000 lieues de ce qu’on attend pour du Saint Seiya. Coté graphique on atteint cependant un niveau encore jamais égalé sur la série. Mais le fait est que les fans n’ont pas compris le Tenkai et l’on pour ainsi dire rejeté. Le premier fan de Saint Seiya, à savoir son auteur, a eu la même réaction et suite au bide retentissant du film, Kurumada a renié l'a renié tout comme son réalisateur, à qui il a fait porté le chapeau de ce flop. Yamauchi est à partir de cet instant personna non grata dans l’univers de Masami Kurumada.
Cette décision est hélas un cataclysme pour la suite des événements, car bien qu'ayant fait un travail discutable sur le Tenkai, Shigeyasu a fait des merveilles sur les OAV du Junikyû. Une fois celui-ci remercié la suite du Hadès Chapter sera confiée à Tomoharu Katsumata, avec le résultat que l’on connaît aujourd’hui.