Document sans nom
Document sans nom
Document sans titre
Les dernières news
 Femme chevalier parmi vous
 par auryTHEcapricorn le Lun Oct 16, 2017 8:09 pm
par Shakaiolos Voir le dernier message
le Mer Oct 18, 2017 12:53 pm
 Nouvelle série animée sur Saint Seiya Soldiers' Soul
 par Röran le Mer Avr 27, 2016 6:27 pm
par Röran Voir le dernier message
le Mer Oct 18, 2017 12:29 am
 [GREAT TOYS] Bronzes V3
 par Sagittarius67 le Jeu Juin 30, 2016 11:19 am
par Raidenthunder Voir le dernier message
le Mar Oct 17, 2017 10:59 pm
 Bonjour amis chevaliers !!
 par Abzu le Mer Oct 11, 2017 9:17 pm
par Aquariusben51 Voir le dernier message
le Mar Oct 17, 2017 9:49 pm
 Chapitre 88 (dernier avant la pause)
 par Sagittarius67 le Lun Oct 16, 2017 4:13 pm
par stefdrago Voir le dernier message
le Mar Oct 17, 2017 10:11 am
 MC EX d'Ophiuchus 01/12/2017
 par Aquariusben51 le Jeu Sep 21, 2017 6:30 am
par Sagittarius67 Voir le dernier message
le Lun Oct 16, 2017 1:46 pm
 Nouveaux projets
 par Go-goldorak le Sam Déc 03, 2016 6:29 pm
par Sagittarius67 Voir le dernier message
le Lun Oct 16, 2017 10:37 am
 Discussions Next Dimension : Parutions Jap
 par O'neill le Ven Fév 12, 2010 10:59 pm
par Sagittarius67 Voir le dernier message
le Lun Oct 16, 2017 10:32 am

Soul of Gold






La Giudecca, devant le Mur des Lamentations... Les chevaliers de bronze s'enfuient, les larmes aux yeux. Les douze chevaliers d'or s’apprêtent à lancer une ultime attaque commune, afin d'ouvrir une brèche dans le mur. A Elysion, Athéna pleure déjà le sacrifice de ses plus puissants guerriers. La flèche du Sagittaire s'élance, l'impact et le souffle sont terribles. Les chevaliers d'or dans un ultime sourire, disent adieu à la vie. Ils sont tous morts...à moins que...









Sous des flocons et sorti d'un flash de lumière, un corps chute devant une montagne enneigée. C'est celui d'Aiolia.
Le chevalier du Lion visiblement à bout de force réussit à se lever et à l'aide d'une canne de fortune titube jusqu'à l'entrée d'une enceinte fortifiée, dont la porte est surveillée par deux soldats. Arrivé devant eux, celui qu'ils prennent pour un vagabond s’effondre, inconscient. Ailleurs on voit une jeune fille aux cheveux bleus, qui est présentée comme la servante d'Hilda du palais du Valhala, essaye de convaincre des villageois de se battre avec elle pour l'avenir d'Asgard. Elle ne tarde pas à se faire appréhender par des gardes, qui viennent pour la jeter en prison. Une fois dans la cellule, elle se rend compte qu'elle n'est pas seule. Son colocataire n'est autre qu'Aiolia, qui se réveille à cause des cris de la jeune fille. Il comprend qu'il est revenu à la vie à Asgard. Visiblement plus vaillant et grâce à ses pouvoirs, le prisonnier ne tarde pas à sortir de sa geôle. A la façon dont il se débarrasse aisément des soldats, la jeune fille croit reconnaître en son libérateur un chevalier d'or de la déesse Athéna.
Elle commence à le suivre obstinément et comme elle l'avait fait pour les villageois, elle essaye de convaincre le Lion de se battre avec elle pour libérer Asgard. Celui-ci refuse, prétextant qu'il ne se bat que pour Athéna. La jeune Lyfia n'est arrêtée dans son élan que par les grondements de son ventre.
Le couple se retrouve dans une auberge. A la fin du repas Lyfia explique à Aiolia, pourquoi elle a été emprisonnée et ce qui se trame à Asgard. En fait elle est une proche servante de la princesse Hilda de Polaris et de sa sœur Freya. Elle explique que la souveraine d'Asgard est subitement tombée malade et qu'un homme nommé Andreas Riise a ainsi pris sa place en tant que représentant terrestre d'Odin. Andreas s'est entouré de sept guerriers divins et a ressuscité Yggdrasil, l'arbre interdit.
Pour Lyfia cet homme mène le royaume à sa perte. Du moins c'est ce que lui a confié Hilda lors de sa convalescence. Cette dernière demande à sa servante de libérer leur patrie du joug d'Andreas. Aiolia lui ne comprend toujours pas pourquoi il est revenu à la vie et surtout pourquoi à Asgard et non au Sanctuaire. En parallèle on voit un homme en armure blanche arriver à la prison. Il se moque des gardes qui ont été mis en déroute par une femme rebelle et un simple vagabond. Ceux-ci rétorquent que le vagabond doit en fait être un chevalier d'or. Le guerrier décide de partir à la recherche des fugitifs. De l'autre côté Aiolia prend congé de Lyfia et prend le chemin du Sanctuaire. Une fois seule Lyfia est avertie par l'aubergiste que des gardes sont dehors à sa recherche. Elle tente de s'enfuir mais est rattrapée par Frodi.
Aiolia qui est déjà loin ressent la présence d'un puissant cosmos à proximité de l'auberge. Il sent que la jeune Asgardienne est en danger. Frodi le guerrier divin de Gullinbursti se moque de sa captive et de ce soi-disant protecteur qui l'a visiblement abandonnée. C'est à ce moment qu'arrive le chevalier du Lion. S'ensuit un combat entre le guerrier d'Athéna qui a alors revêtu son armure et celui d'Odin. Apparemment de forces égales, Frodi prend néanmoins l'avantage avec son épée à lame mobile : Siegschwert. Au Lion maintenant à terre, il confie que cette différence de force est logique, car il tire sa force de sa terre natale d'Asgard. Aiolia est désemparé. De plus une marque apparaît sur une partie de son corps. Selon Frodi, c'est le signe qu'il est un guerrier mort au combat maintenant au service des dieux du Valhala. C'est à ce moment que son médaillon s'illumine et lui montre une projection de son frère, le chevalier du Sagittaire Aiolos. Ce dernier lui raconte qu'il n'est pas le seul chevalier d'or à être ressuscité et qu'ils doivent tous se rendre vers Yggdrasil. Réconforté par cette vision, Aiolia brûle son Cosmos à son paroxysme. Dans une bourrasque, l'armure du Lion commence à se transformer radicalement. Avec cette nouvelle protection et grâce à son aura décuplée, le chevalier lance une attaque qui envoie Frodi au tapis. Celui-ci s'enfuit sous les yeux d'une Lyfia qui semble ne plus être la même et qui est auprès d'Aiolia qui est tombé inanimé suite à cette attaque qui l'a vidé de ses forces...
Plus loin un homme à la tête couverte, et une pandora box sur le dos avance dans un sentier enneigé. Il court se cacher derrière un arbre, car il sent venir une patrouille asgardienne. Des soldats sont accompagnés d'un sinistre guerrier divin. Celui qui se cache d'eux, est le chevalier d'or Mû du Bélier.









On retrouve Aiolia et Lyfia, en train d'escalader une pente enneigée, dans la nuit. Le chevalier du Lion est très mal en point suite à son combat contre Frodi et la jeune femme est obligée de le soutenir. Ils arrivent dans une cabane abandonnée où Lyfia s'occupe de son compagnon. Hélas il n'y a rien à manger dans la masure. C'est pour cela que l'asgardienne décide d'aller chercher des vivres. Elle se retrouve donc dans un village qui semble abandonné. Du moins personne ne lui répond lorsqu'elle toque aux portes des habitations. Elle aussi à bout de forces, s’évanouit dans la neige. Lyfia reprend conscience un peu plus tard dans une grange, un petit garçon qui lui propose de l'eau est à ses cotés. Ils ne tardent pas à être rejoints par un jeune homme aux cheveux roses, qui n'est autre que Mû, chevalier d'or du Bélier. Celui-ci explique que lorsqu'il est arrivé sur les lieux tous les habitants avaient disparu, sauf le garçon. A ce moment des soldats asgardiens passent devant la grange.
Le jeune garçon dit alors qu'ils font des rondes et Mû de rajouter qu'ils sont commandés par un guerrier divin avec une armure en forme de dragon. A cette description Lyfia reconnaît Fafnir, un guerrier divin connu, selon elle pour sa cruauté et les expériences inhumaines qu'il mène sur ordre d'Andreas. Elle décide d'aller arrêter ses méfaits, mais Mû, lui dit qu'il va s'en charger et qu'elle ferait mieux d'aller apporter des vivres à son ami. A ce moment il lui révèle qu'il est aussi chevalier d'or. Ailleurs apparaît Aldébaran du Taureau devant ce qui semble être à une arène. Une fois à l'intérieur il assiste à la fin d'un combat. Il constate avec étonnement que le gagnant n'est autre que le chevalier d'or de la Balance.
Les deux confrères se retrouvent devant un verre. Aldébaran est désappointé par sa résurrection miraculeuse, alors que Dohko semble en profiter avec insouciance, ce qui lui vaut les reproches du Taureau. A ce moment, une voix venant de l’arène interpelle les chevaliers d'or. En sortant ils s’aperçoivent qu'il s'agit d'un guerrier divin à la stature imposante: Héraclès de Tanngrisnir.
Ce dernier provoque Dohko en duel, mais la Balance envoie Aldébaran se battre à sa place, prétextant que ce serait pour lui le moyen idéal de laver l'affront de sa défaite face à Syd de Mizar. On retrouve Mû qui est maintenant confronté au cruel Fafnir.
Le chevalier d'or est rapidement dépassé par les attaques de son adversaire. Il se retrouve ensuite emprisonné dans le laboratoire du guerrier divin, entravé par des racines qui semblent être celles d'Yggdrasil. De son côté, Aldébaran subit les assauts d'Héraclès sans riposter. Il ne voit pas l’intérêt de se battre si ce n'est pour Athéna. Pour le faire changer d'avis,
le sbire d'Andreas vise le public innocent dans les gradins. Le chevalier du Taureau s'interpose et prend l'attaque de plein fouet. Son adversaire jubile déjà, croyant qu'il avait terrassé le puissant guerrier d'Athéna, mais il n'en est rien.
Au contraire Aldébaran est maintenant déterminé à se battre. Retour au laboratoire de Fafnir qui pensait que l'avantage que lui donnait Yggdrasil, lui avait permis d'asservir rapidement Mû, mais il se trompait gravement. Le Bélier s'est volontairement fait capturer, afin d'en découvrir plus sur l'arbre mythique. Grâce aux souffrances endurées, il sait maintenant qu'Yggadrasil se nourrit du Cosmos des victimes d'Andreas et que les chevaliers sont ainsi une cible de choix. Simultanément les gardiens de la première et de la seconde maison réussissent à prendre le dessus sur leurs adversaires, qui préfèrent s'enfuir. Mû épuisé, est sauvé
in extremis par l'arrivée d'Aiolia qui semble remis sur pied. Une marque apparaît sur son visage et sur celui d'Aldébaran,
identique à celle qui marquait déjà Aiolia lors de son combat contre Frodi. Lyfia, Mû et Aiolia d'un côté et Aldébaran accompagné de Dohko de l'autre, décident de se diriger vers Yggdrasil...
Ailleurs un homme dissimulé sous une capuche, moleste un soldat asgardien en essayant de lui tirer des informations. L'infortuné lui explique où il pourra trouver un guerrier divin et un chevalier d'or. Une bourrasque de vent fait s'envoler la cape et dévoile le visage du tortionnaire, qui n'est autre que Milo du Scorpion.









Milo continue son chemin et croise un personnage masqué par une cape, qu'il reconnaît comme étant un chevalier d'or.
On ne tarde pas à voir qu'il s'agit de Camus, le chevalier du Verseau. Étrangement ce dernier ne réagit pas à l'invitation de son camarade et se montre même hostile. Milo est perplexe. Une voix venue de la falaise, un peu plus haut, vient l'interpeller.
Il s'agit de Surt, guerrier divin d'Eikthyrnir qui explique au grand dam du Scorpion, que Camus est de leur coté.
Bientôt il aura la confirmation de ces paroles, car Camus et Surt l'attaquent simultanément, projetant Milo dans un ravin.
On retrouve le trio formé par Lyfya, Aiolia et Mû. Le chevalier du Bélier annonce qu'il est temps pour eux de se séparer.
Il dit s'être rendu compte que plus ils approchaient d'Yggdrasil, plus leur Cosmos s'affaiblissait. De plus il aimerait avoir des informations sur la transformation de l'armure d'or d'Aiolia et il croit connaître quelqu'un qui pourrait les lui donner. En ville on retrouve Masque de Mort du Cancer, qui discute et flirte avec une jeune fleuriste. Il est interrompu par Aphrodite des Poissons,
qui souhaite acheter une rose et commence par révéler son identité. Il en est empêché par Masque de Mort qui l’entraîne dans une ruelle. Tous deux discutent de ce qui se passe à Asgard et Aphrodite dit que cette nouvelle vie lui plaît bien et qu'il ne souhaite pas se battre pour l'instant. Milo se réveille dans une grotte où se trouve également Shaka de la Vierge.
L'homme le plus proche de Dieu demande au Scorpion s'il a l'intention de se battre, car lui ne voit pour l'instant pas de raison à entrer dans la bataille. Milo explique que la trahison de Camus est pour lui une raison suffisante pour aller se battre et quitte la grotte en titubant. Aiolia et Lyfia arrivent en ville et tombent sur l'étal d’Héléna, la fleuriste. La commerçante vante les mérites d'Andreas Riise et de son gouvernement, ce qui a le don d'attrister Lyfia, qui préfère s'éclipser dans une ruelle.
Aiolia la rejoint et lui demande ce qui ne va pas. Après de brèves explications, ils sont interrompus par Masque de Mort qui vient d'être expulsé d'un bar. Cette rencontre impromptue surprend chacun des deux chevaliers d'or.
Camus et Surt reviennent dans le fort qui leur sert de base. Ils y croisent Sigmund, guerrier divin de Grani, qui s'en prend vertement à Camus, l'accusant d'avoir feinté et tenté d'épargner Milo. Une fois Sigmund parti, Surt lui explique que le ressentiment de Sigmund envers les saints se comprend, car ils sont responsables de la mort de son frère, qui lui aussi était guerrier divin :
Siegfried de Dubhe.
Un soldat en panique arrive en criant que Milo du Scorpion est en train de lancer un assaut sur le fort.
Camus sort pour l'affronter. Retour en ville, avec une Lyfia atterrée par le comportement grossier de Masque de Mort. Ce dernier lui explique que les caractères sont variés dans la garde d'or et qu'elle n'a pas à le juger. Aiolia demande à Masque de Mort de les rejoindre dans leur périple vers Yggdrasil. Celui-ci refuse, prétextant que sa nouvelle vie lui plaît bien mieux que l'ancienne,
il ne voit donc pas d’intérêt à endosser de nouveau son armure. Aiolia n'approuve pas cette réponse, la tension monte. Un autre combat entre deux saints d'or semble sur le point de débuter. Milo s'étant débarrassé des sentinelles est maintenant en face de son confrère Camus. Il ne comprend toujours pas sa trahison et lui demande les raisons de ce changement de camp. Le Verseau lui explique alors, que sa loyauté envers son ami d'enfance Surt, vient du fait qu'il ait tué sa jeune sœur lors de son entraînement. Ressuscité à Asgard, il a trouvé là une bonne occasion de se racheter envers son ami. Entre Aiolia et Masque de Mort le combat semble maintenant inévitable, mais le Lion se ravise et préfère ne pas entrer dans un combat stérile.
Il quitte le bar avec Lyfia à la recherche d'un endroit où passer la nuit. Milo et Camus ont eux franchi le pas et se lancent dans un combat de mille jours et mille nuit. Devant le fort, l'affrontement est interrompu par Sigmund qui veut en finir avec le Scorpion. Le guerrier divin n'a pas le temps d'attaquer Milo, que ce dernier est déjà touché par l'attaque de flamme lancée traîtreusement par Surt. Il croit déjà en sa victoire, mais l'arrivée d'un puissant Cosmos au centre des flammes le perturbe. C'est celui de Saga des Gémeaux qui vient à la rescousse de Milo...









Milo est sur le point de succomber à l'attaque de Surt, mais il est sauvé in extremis par Saga. Le chevalier des Gémeaux ne tergiverse pas : il lance sur le champ sa plus puissante attaque, l'Explosion Galactique. Il balaie ainsi, les soldats, les guerriers divins et Camus ! Le souffle de son arcane va même jusqu'à détruire le fort. Il pensait être débarrassé de ses opposants, mais ils en sortent tout les trois indemnes. Ils ne tardent d'ailleurs pas à contre-attaquer. Saga sauve sa peau et celle de Milo en s’engouffrant dans une faille dimensionnelle, crée grâce à son autre attaque : Une Autre Dimension. Loin de tout danger, Saga explique à Milo qu'il n'avait aucune chance de l'emporter, car son cosmos comme celui des autres chevaliers d'or est absorbé par Yggdrasil et que plus il en approchait, plus le phénomène s’amplifiait. Aussi l'arbre sacré est protégé par une barrière dont les points d’énergie se situent à trois endroits sur les principales racines.
En ville, le soir tombé, Lyfia semble hypnotisée par Yggdrasil. Elle est réveillée de sa léthargie par l'arrivée d'Aiolia, qui lui non plus n'arrive pas à dormir. Il lui avoue être très préoccupé par le choc de cosmos qu'il a senti auparavant. Il en profite aussi pour demander à l'Asgardienne ce qu'elle sait sur les guerriers divins. Elle détaille une à une les principales caractéristiques de chacun.
On se retrouve ensuite dans la salle du trône d'Andreas qui a justement convoqué ses sept guerriers. Frodi et Héraclès tentent d'expliquer leur défaite, en affirmant que le cosmos de leurs adversaires avait augmenté en même temps que les armures se soient transformées. Le représentant d'Odin semble très intrigué par ces métamorphoses, mais Surt, lui, se moque de ses confrères. Retour dans un bar de la ville où un Masque de Mort chanceux au jeu, vient de plumer un infortuné, qui préfère se coucher et partir. Le chevalier du Cancer profite de son gain pour boire un verre et discuter avec le barman. Il s'étonne de voir aussi peu de monde dans l'établissement. Le tenancier lui répond que beaucoup sont hospitalisés, profitant des soins gratuits dispensés depuis l’avènement d'Andreas Riise.
Plus loin la jeune fleuriste, Héléna, qui semble souffrante, s’apprête à border ses jeunes frères et sœurs, alors que quelqu'un toque à la porte. En ouvrant elle ne voit personne, si ce n'est une bourse d'argent déposée au sol. Apparemment ce n'est pas la première fois et la jeune femme remercie dans la rue, sans le voir, son bienfaiteur anonyme qui n'est autre que Masque de Mort, qui écoute, caché à quelques encablures. Elle rentre son butin en main sous les cris joyeux de ses frères et sœurs qui reconnaissent la provenance de l'argent à son odeur d'alcool. On toque de nouveau à la porte. Héléna ouvre et se retrouve nez à nez avec le sinistre Fafnir de Nidhogg.
Le lendemain matin, Masque de Mort contemple tristement la pandora box du Cancer. Il est tiré de sa mélancolie par son acolyte Aphrodite, qui lui annonce qu'Aiolia et Lyfia sont partis de la ville un peu plus tôt. Tous deux se dirigent maintenant vers l'échoppe d'Héléna. Arrivés sur place le Cancer est étonné de ne pas l'y trouver. Il demande à un vieil homme sur une terrasse, s'il ne l'a pas vue et celui-ci répond par la négative. Très inquiet, Masque de Mort court vers la maison d'Héléna, Aphrodite lui semble avoir un pressentiment. Une fois arrivé à la maison de la fleuriste, Masque de Mort demande aux enfants ou se trouve leur grande sœur. Ceux-ci répondent qu'elle a été emmenée à l'hôpital pour y être soignée. Cette fois-ci c'est au tour du Cancer d'avoir un mauvais pressentiment et il se précipite vers l'hôpital.
Sur place, Fafnir vaque à ses infâmes occupations. Dans une pièce on voit plusieurs personnes enfermées dans des cristaux, dont Héléna. Le guerrier divin est importuné par Aphrodite, qui ne tarde pas à l'attaquer avec ses roses royales, afin de lui tirer des informations sur Yggdrasil. Nidhogg ne veut pas parler, mais le chevalier des Poissons lui prend les informations directement en torchant son centre nerveux avec une rose. Il transmet ainsi ce qu'il a appris aux autres chevaliers d'or. Aphrodite tente d'achever Fafnir, mais Andreas fait son apparition dans le laboratoire et se montre étonné du fait qu'un des chevaliers d'or ait le don de communiquer avec les plantes.
Masque de Mort arrive enfin devant l'hôpital, alors que se produit une explosion provoquée par d'énormes racines. Aphrodite a juste le temps de sortir en portant Héléna, mais une des racines les projette tous deux en l'air. Le Cancer se rue pour sauver la jeune fille, tandis qu'Aphrodite est transpercé de part et d'autres d'une des racines. Elles emportent son corps inerte à l'intérieur du bâtiment. Masque de Mort entre dans une colère folle et s'en prend verbalement à Andreas, qui lui répond par le mépris et lui dit qu'il sait qu'il est le plus faible des chevaliers d'or et qu'il ne peut donc rien contre lui. Le sicilien ne le contredit pas et reconnaît être un mauvais saint, que même son armure a abandonné. Celle-ci commence à réagir de l'autre côté de la ville et vient recouvrir le corps de son propriétaire, qui du coup se montre plus combatif. Il envoie son attaque vers le représentant d'Odin, qui la repousse sans problème grâce aux racines qu'il manipule. Il envoie Masque de Mort au tapis. Tout juste après, Héléna, mourante, fait appel à son bienfaiteur. Après l'avoir remercié pour l'argent qu'il lui a donné et laissé un message à l'attention de ses frères et sœurs, elle rend son dernier soupir. Le chevalier du Cancer est maintenant fou de rage et pousse son cosmos à son paroxysme. Son armure commence à se transformer partiellement et l'attaque qu'il lance à ce moment, semble avoir raison d'Andreas qui a cependant eu le temps d'esquiver. Masque de Mort a remporté cette manche, mais hurle la mort de la femme pour laquelle il avait des sentiments.










coté Mû est à présent auprès de Shaka, dans la caverne qu'il a choisie pour refuge. Ils y échangent leurs informations.
Le Bélier fait part des dernières confidences d'Aphrodite avant sa mort. Il a pu tirer de Fafnir, qu'Yggdrasil était protégé par une barrière,
qui émanait des trois racines principales de l'arbre. Pour pouvoir aller plus en avant, les chevaliers d'or devront détruire ces points d'énergie qui absorbent leur cosmos. Shaka confie à son confrère la dague qu'Athéna avait utilisée pour se donner la mort,
lors de la bataille contre Hadès. Il lui dit qu'il l'a trouvée avec l'armure de la Vierge lors de sa résurrection. Pendant ce temps,
en groupes, Aiolia, Lyfia, Aldébaran, Dohko et Milo cheminent vers Yggdrasil. Mû se dépêche de les rejoindre et leur confie par télépathie, que le seul moyen pour les combattants de détruire les racines sera de revêtir les armures divines. Il leur dit aussi que le fait de pousser leur cosmos à leur paroxysme ne suffira pas pou la transformation. Milo interromp Mû, car il se retrouve confronté à un individu dissimulé sous une cape. Au même moment, le Taureau et la Balance, tout comme le Lion se retrouvent chacun face à un individu masqué. Milo ne tarde pas à recevoir une attaque de glace, Aldébaran, lui, est entravé par des chaînes, Dohko est contré par un bouclier et Aiolia essuie des Météores. Au palais d'Andreas, Frodi informe son maître, que leurs adversaires approchent dangereusement de la barrière protectrice et il lui demande de donner l'ordre d'attaquer. Andreas préfère attendre pour voir comment la situation évolue. Pour les chevaliers d'or il est maintenant clair qu'ils se retrouvent confrontés aux chevaliers de bronze. Perspective qui anéanti d'abord Aiolia, car il en conclut qu'ils ont trouvé comme eux la mort lors du combat contre Hadès. Lyfia le rassure. Selon elle, ce ne sont pas les vrais chevaliers légendaires qui leur font face, mais des illusions projetées par l'hiver de Fimbul (Fimbulvetr), un labyrinthe brumeux qui entoure Yggdrasil et qui génère des projections d'esprit, pour ceux qui l'arpentent. Une fois cette information connue, les saints d'or, ont vite fait de se débarrasser des illusions qui leur font face, sauf Aiolia qui voit son adversaire muter en quelqu'un d'autre et l'attaque qui lui est lancée n'est autre qu'Excalibur, la lame de Shura. Le gardien de la cinquième maison arrive à parer in extremis la lame tranchante. Ce nouveau mirage lui donne bien plus de fil à retordre. A distance Mû comprend que le ressentiment d'Aiolia vis à vis de celui qui a tué son frère, est toujours larvé au fond de son cœur. Le Lion tente de se persuader du contraire, mais Andreas n'est pas dupe, il devine les ténèbres qui sont enfuies au fond du cœur d'Aiolia, qui, déboussolé, a failli se faire trancher la tête par le faux Shura. Il doit sa vie à l'intervention du vrai chevalier du Capricorne, qui contre l’illusion au dernier moment. Shura tente de se débarrasser de son dopplegänger, mais il comprend bien vite que seul Aiolia peut en venir à bout, car c'est lui qui en est l'origine.
Avec son attaque "Jumping Stone" il projette son illusion en l'air et tout en la maintenant, il intime l'ordre à son confrère d'en profiter pour attaquer. Aiolia hésite car son attaque pourrait bien tuer Shura. Ce dernier lui exprime ses regrets d'avoir tué son frère. Il lui dit même, que pour se faire pardonner son meurtre, il est prêt à sacrifier sa vie pour lui. Aiolia attaque et anéantit l'illusion, sans toucher mortellement le Capricorne. Les mirages de l'hiver de Fimbul sont détruits et les racines maîtresses apparaissent devant chaque chevalier d'or.
En face des points d'énergie, l’absorption du cosmos des chevaliers d'or est encore amplifiée. Milo ne tarde pas à se trouver un genou à terre, mais il souhaite tout de même lancer son attaque décisive après avoir transformé son armure. Mû le stoppe dans son élan et lui dit que les choses ne sont pas si simples. Pour la transformation il faut également posséder quelque chose qui provient d'Athéna. Ainsi certaines armures d'or ont été honorées des larmes de la déesse, tandis qu'Aiolia possède un médaillon qui provient d'elle. Par contre l'armure du Scorpion n'est pas concernée, Milo ne peut donc pas faire évoluer son armure. Il implore Mû de lui téléporter la dague retrouvée par Shaka. Dans un premier temps, Mû refuse, car il estime que Milo est trop faible suite à ses combats contre Camus et Surt. Il réussit tout de même à le persuader. Toutes les conditions sont maintenant requises. Simultanément, Milo, Aldébaran et Aiolia transforment leurs armures et réussissent à détruire les points d’énergie, stoppant ainsi l’absorption de cosmos et libérant la voie vers Yggdrasil.
Néanmoins comme Mû le pressentait, Milo, trop faible, succombe à cette ultime poussée de cosmos. Il est aussitôt absorbé par l'arbre maudit. Mû arrive trot tard et ne retrouve au sol que la dague qu'il avait téléporté un peu plus tôt.









Les chevaliers d'or viennent de détruire les trois grandes racines d'Yggdrasil, à l'origine de la barrière protectrice et de l'absorption de leur cosmos. Immédiatement des gardes viennent les empêcher d'aller plus loin. Les saints sont sur le point d'engager le combat, mais c'est à ce moment qu'Andreas ordonne aux soldats de laisser passer leurs ennemis. Les guerriers d'Athéna pénètrent ainsi dans l'arbre maudit.
Plus loin les sept guerriers divins sont réunis devant leur maître, qui leur explique les raisons de la bataille qu'ils vont mener. Selon lui Athéna et Hadès se sont ligués pour détruire Asgard. Il confie à chacun des nouveaux saphirs d'Odin qui remplissent chaque guerrier d'Asgard d'une force nouvelle. Andreas les envoie rejoindre leur poste.
Seul Frodi reste dans la salle du trône, car quelque chose le trouble. Il est inquiet du fait qu'un des chevaliers d'or ne soit toujours pas apparu. Andreas le rassure en lui disant qu'il l'avait rencontré.
Quelques temps auparavant le nouveau représentant d'Odin rendit visite à Hilda de Polaris lors de sa convalescence. Celle-ci lui reprocha alors d'avoir ressuscité Yggdrasil et d'avoir emprisonné sa sœur Freya. Andreas la quitte et ordonne à ses gardes de surveiller très étroitement la princesse. A la sortie du Palais du Valhalla, l'usurpateur rencontre un individu recouvert d'une cape, qui lui demande des informations sur Yggdrasil et Asgard. Andreas en guise de réponse, attaque l'inconnu sans somation. Devant son refus de coopérer, l'inconnu revêt son armure d'or. C'est ainsi qu'on apprend qu'il n'est autre qu'Aiolos du Sagittaire. Frodi demande à son maître ce qu'il est advenu du Sagittaire. Andreas lui répond qu'il n'a pas à s'en soucier et qu'il doit se rendre au combat.
Un jeu d'échec, dont certaines pièces sont à l'effigie des signes du zodiaque, apparaît devant le protecteur d'Asgard. Maintenant les combats peuvent commencer. Les groupes de chevaliers d'or jusqu'ici séparés se retrouvent au centre de l'arbre. Dohko et Aldébaran font ainsi la rencontre de Lyfia. Mû souhaite au plus vite retrouver l'entité maléfique qui grandit au sein d'Asgard, mais Lyfia leur récite une prophétie qui affirme qu'il faut d'abord détruire les sculptures présentes dans les sept salles d'Yggdrasil. Pendant qu'elle prononce ces mots, elle semble comme possédée, ce qui a pour effet d'inquiéter ses compagnons et principalement Dohko qui se demande si on peut faire confiance à Lyfia. Il est cependant vite rassuré par Mû. Ce faisant les saints d'or décident de se séparer, afin de se rendre chacun dans une des chambre. Ils intiment l'ordre à Lyfia de rester à l'écart. Les chevaliers d'or s'en vont laissant l'asgardienne derrière eux, mais celle-ci ne tarde pas à essayer de rejoindre Aiolia. En avançant elle se retrouve dans une des salles, jonchée de tombes et de cercueils.
Le chevalier du Lion lui aussi atteint l'une des chambres d'Yggdrasil. Vanaheim le hall des héros où il rencontre une vieille connaissance : Frodi de Gulinbursti. Aldébaran arrive à Jötunheim : la chambre des géants, où il fait face à Héraclès qu'il avait affronté précédemment dans une arène. Mu quant à lui est face à face avec Fafnir à Svartalfheim : la chambre de la sagesse. Shura fait la pire des rencontres possible, puisqu'il se voit obligé d'affronter son ancien compagnon d'arme Camus à Juchheim la salle de la glace. Enfin Dohko se rend à Helheim la chambre des morts où il se retrouve confronté à un mystérieuse personne dissimulée sous un cape, il ne tarde d'ailleurs pas à se faire assaillir par des guerriers asgardiens mort-vivants.
Pendant ce temps, Andreas se félicite de la mise en place de son plan. Une douleur subite à l’œil gauche lui fait se rappeler à nouveau sa rencontre avec le Sagittaire...
Aiolos tente tant bien que mal de se défendre contre les attaques répétées du représentant d'Odin, mais il se rend bien vite compte que son cosmos est absorbé à très grand vitesse et il est rapidement dépassé. Andreas se moque de lui et du fait que son adversaire semble être né sous une mauvaise étoile puisqu'il est réapparu au pire endroit, c'est à dire directement en face de lui. Aiolos lui réplique qu'au contraire il voyait cet événement comme une chance, qui permettrait aux autres chevaliers d'or d'avoir plus tard un avantage. Il concentre ses forces pour une ultime attaque qu'il va porter avec sa flèche. Le projectile part en direction de l'usurpateur, qui tente avec son cosmos, puis avec les racines d'Yggdrasil en vain de la repousser. La flèche finit par blesser son œil et ricoche en direction de l'arbre maudit où il finit probablement sa course. Sous l'effet de l'onde de choc, le Sagittaire est projeté inconscient dans un ravin.
Retour au présent avec Andreas, qui constate un ralentissement de la croissance d'Yggdrasil et qui est en proie aux doutes. Il craint que le cosmos d'Aiolos puisse nuire à ses plans. La bataille décisive entre les chevaliers d'or et les guerriers divins est sur le point de commencer.









Dans le Hall des braves, Aiolia se mesure à Frodi. Le combat est égal. D'une part Aiolia a retrouvé son vrai pouvoir et d'autre part Frodi est avantagé par son saphir d'Odin. Grâce à son Éclair Foudroyant, le Lion projette le guerrier divin de Gullinbursti sur la statue du héros. Ce dernier ne se laisse pourtant pas décontenancer et se relève pour continuer son duel.
Dans la salle des géants, Héraclès s'acharne sur un Aldébaran complètement immobile, qui encaisse les coups sans broncher. Le but avoué du guerrier divin est de pousser le chevalier du Taureau à faire apparaître son armure divine.
Aldébaran lui réplique qu'il n'en aura pas besoin pour le battre. Il projette son ennemi dans le décor grâce à la Corne du Taureau.
Renforcé par le pouvoir de son saphir, Héraclès contre-attaque et envoie une colonne de pierre sur son adversaire, il profite de la surprise pour générer une onde de choc, qui balaie le Taureau. Dans Svartalfheim : la chambre de la sagesse, Mû maltraite Fafnir et se prépare à détruire la statue. Son opposant reprend néanmoins du poil de la bête et contre-attaque.
De son côté Dohko interroge l'inconnu qui lui fait face. Il ne ressent pas le cosmos des soldats qui l'entourent. Il en déduit que ce sont des guerriers morts et ramenés à la vie comme lui, sans doute par cette personne. Il envoie la Colère du Dragon pour le démasquer. Le coup est paré par le mystérieux guerrier divin, Utgardar de Garm, qui se présente comme étant le défenseur de Helheim. Le personnage capé derrier lui est découvert, il s'agit de Lyfia !
A Juchheim le combat fait rage entre les chevaliers d'or du Capricorne et du Verseau. Shura pense que Camus doit avoir une bonne raison d'avoir rejoint le camp d'Asgard, mais il n'en a cure. Les deux guerriers s'engagent dans une lutte sans merci et finissent par se lancer leurs attaques les plus meurtrières. Pendant le choc de leurs deux attaques, leurs armures divines commencent à apparaître. Shura et Camus se retrouvent tous les deux au sol, un cratère géant les séparant. Le Capricorne est inconscient et Surt guerrier divin d'Eikthyrnir, ami de Camus se présente pour achever le Capricorne qui est à terre, sous les protestations du Verseau. Surt se moque de Shura pensant qu'il avait lamentablement échoué, mais il déchante quand il s’aperçoit que son seul but était de briser la statue de glace, plutôt que de vaincre Camus.
A Jotunheim, Héraclès s’échine toujours à faire chanceler Aldébaran en vain. Le guerrier divin ne comprend pas pourquoi il échoue, alors qu'il est rempli du pouvoir d'Yggdrasil. Il tente alors le tout pour le tout, en lui faisant subir son ultime attaque Ruota Tornado. Le Taureau regrette et déplore que son adversaire soit obnubilé par sa soif de pouvoir. Il augmente son cosmos de façon exponentielle et revêt son armure divine. La Corne du Taureau qu'il lance à ce moment-là est fatale pour Tanngrisnir.
Dans le Hall de glace, Surt se moque du sacrifice de Shura qu'il affirme comme étant inutile. En effet Jucheim la salle de glace en cache une autre : Muspelheim la salle de feu. Camus se révolte et rétorque à Surt que Shura ne sera pas mort en vain.
Great Son combat contre lui a réveillé en lui le sentiment de se battre avec un compagnon d'arme, mais aussi la tristesse de l'avoir perdu. Le guerrier divin s’apprête à en finir avec le Capricorne à terre, mais Camus veut l'en empêcher et il se jette sur son ami d'enfance. Ce dernier le repousse grâce à son épée de flamme. Le gardien de la onzième maison, implore alors Surt d'épargner la vie de son ancien compagnon d'arme, mais celui-ci s'en moque et enfonce son épée dans la poitrine de Shura.
Camus se rebelle et exprime ses regrets d'avoir vu Surt évoluer de cette façon. Il se sent responsable de ce changement, survenu suite à la mort de sa sœur dont il est à l'origine, mais il ne peut plus continuer à cautionner les actions du guerrier divin, qu'il pensait à tort pouvoir remettre dans le droit chemin. Le combat entre les deux anciens amis est maintenant inévitable. Grâce à sa flamme bleue, Surt prend un temps l'avantage, mais Camus lui aussi sublime son cosmos et endosse son armure divine. Il balaie son adversaire avec l'Exécution de l'Aurore et détruit par la même occasion la sculpture de la salle des flammes.
Héraclès est vaincu et se fait emprisonner par les racines d'Yggdrasil qui veulent absorber son énergie vitale. Il feint d'avoir des remords et fait croire au Taureau qu'il était pour lui évident qu'il ne pourrait pas gagner, lui se battant pour le pouvoir et Aldebaran pour protéger l'humanité. Devant ce mea culpa, le colosse du Sanctuaire, tente de sauver son ennemi, mais il se fait lui même emprisonner par les racines. Héraclès se rit alors d'Aldébaran, qui est tombé dans son piège et qui ne pourra du coup, pas détruire la statue du géant. Le chevalier d'or rassemble néanmoins ses dernières forces pour démolir le totem et se fait absorber par l'arbre maudit.
A Muspelheim la salle commence à s’effondrer. Camus rampe vers Surt et donne la main à son ami pour l'accompagner dans ses derniers instants. De son coté Andreas enrage d'avoir déjà perdu deux batailles.
Shaka rejoint le champ de bataille et se retrouve confronté à Baldr de Hræsvelg, dans le hall de la lumière : Alfheim.
Le spectacle que promet cet affrontement, ramène un peu de bonne humeur chez Andreas. L'homme le plus proche de Dieu contre...un dieu !









La confrontation s'annonce terrible entre le chevalier de la Vierge et le Guerrier Divin Baldr. Shaka ne tergiverse pas et envoie immédiatement une de ses plus terribles attaques à son adversaire : les Six mondes de la Métempsychose !
Hélas cet arcane reste sans effets, face à celui qui est considéré comme un dieu. Baldr se défait sans problème de cette attaque mentale et répond que toutes les tentatives seront vaines car il est un dieu. Shaka est de prime abord désappointé,
mais il ne tarde pas à répliquer avec le Tenkūhaja Chimimōryō (Trésor du Ciel libère les esprits du mal). Une fois encore le guerrier divin de Hræsvelg, déjoue sans problème l'offensive du chevalier d'Athéna. Cette fois-ci c'est au tour de Baldr d'attaquer. Un énorme rayon jaillit de son épée en direction de Shaka, qui se protège en invoquant sa bulle de protection : Kân.
De son côté Dohko est toujours aux prises avec les guerriers mort-vivants et Utgarda. Il interpelle Lyfia qui reste sans réaction. Elle semble même être appelée ailleurs par une voix.
Mû quant à lui semble en difficulté face à un Fafnir qui semble comme possédé par le pouvoir de son nouveau saphir.
Il avoue au Bélier qu'il a crée ces nouvelles gemmes grâce à l'énergie des gens qu'il avait emprisonnés sous Yggdrasil.
Mû s’apprête à contre-attaquer, mais il est stoppé dans son élan par Masque de Mort. Ce dernier dit à son confrère qu'il va se charger de Fafnir, car il a un compte à régler avec lui. Le guerrier divin de Niddhög jubile à l'idée de pouvoir se débarrasser des deux chevaliers d'or d'un seul coup, mais le Cancer l'envoie sans transition à Yomotsu Hirasaka grâce aux Vagues d'Hadès. En communiquant par télépathie Masque de Mort dit à Mû qu'il se chargera de détruire la statue et qu'il peut continuer son chemin.
Shaka n'arrive toujours pas à croire que celui qui lui fait face est un dieu. Après l'avoir attaqué à nouveau, Baldr lui explique l'origine de son pouvoir. Enfant, il habitait l'un des villages les plus pauvres d'Asgard et il était le seul qui était en condition de travailler et de subvenir aux besoins de ses proches. Mais ses efforts incessants ne suffirent à endiguer les maladies qui bientôt ont eu raison de tout le village. Désespéré il demanda au seigneur Odin un corps plus résistant, ce qui lui fut accordé par la divinité. Shaka lui demande alors que s'il est vraiment un dieu, que fait-il ici au lieu de se rendre au chevet des malades. Le guerrier divin se moque de son rival et lui dit qu'il n'a rien compris, la place d'un dieu est sur le champ de bataille et lui explique la suite de son enfance. Il partit donc à l'aventure, pour finir dans une arène de combat où il commença à affronter de multiples adversaires. Grâce à son corps invincible il sortait systématiquement et impitoyablement vainqueur de ses duels. C'est ainsi qu'il s'est fait remarquer et a fini par être choisi pour être l'un des sept guerriers divins légendaires.
Shaka ne change cependant pas d'avis. Selon lui il manque quelque chose de fondamental à Baldr pour être un dieu,
une chose qu'il a perdue le jour où il a reçu ses pouvoirs. Baldr se demande donc si Odin lui avait effectivement dépossédé de cette chose, cependant Shaka lui répond que ce n'est pas à Odin qu'il a eu affaire mais à un autre dieu. Cette révélation lui aurait été faite par Athéna elle-même depuis Elysion. Ce n'est pas Odin qui dicte la destinée d'Asgard depuis qu'Andreas est au pouvoir.
A Yomotsu Hiraska Masque de Mort à la désagréable surprise de constater que la fratrie d'Helena est en route vers le gouffre de la mort. Fafnir lui dit alors que s'il le tue, les enfants seront condamnés en même temps que lui.
Baldr ne croit toujours pas les paroles de Shaka. Fou de rage il l'empale à l'aide de ses guerrières walkyries, mais Shaka reste de marbre. Il ne s'adresse plus au guerrier divin, mais à l'entité maléfique qui a pris le contrôle d'Asgard, lui disant que les chevaliers d'or vont lui porter un coup sévère.
Masque de Mort est mis à mal par Fafnir, qui se gave de l'énergie des âmes de Yomotsu Hirasaka. Le Cancer perd du terrain, mais il est remotivé par les frères et sœurs d'Helena qui réclament vengeance pour sa mort. Simultanément les deux chevaliers d'or entrain de combattre revêtent leur armure divine. Shaka se débarrasse alors bien vite de son adversaire grâce aux attaques combinée Tenbu Horin et Ôm. Fafnir nargue Masque de Mort et lui rappelle que s'il le tue, il condamne également les enfants. Le Cancer lui répond que son intention n'est pas de le tuer. Grâce aux Vagues d'Hadès il le neutralise et l'emprisonne dans le monde des morts, sauvant par la même occasion l'âme des enfants.
Baldr est mourant dans les bras de Shaka. Il lui demande ce qu'il avait perdu selon lui. Le chevalier de la Vierge lui fait comprendre que le dieu maléfique lui avait pris la compassion qu'il éprouvait envers les autres et de ce fait il ne pouvait pas être une divinité comme il le pensait. Privé de son pouvoir, le guerrier divin commence à souffrir de toutes les blessures qu'il a subies au cours de sa vie. Shâkâ lui assure une mort paisible en le privant du sens du toucher.
Masque de Mort épuisé se fait absorber par Yggdrasil, tandis que Saga des gémeaux arrive à Niflheim ou l'attend Sigmund de Grani.









Le combat entre Sigmund et Saga est sur le point de commencer. Le guerrier divin tente immédiatement de lacérer son adversaire avec son épée Garm, mais le chevalier des Gémeaux évite les coups sans problème. Sigmund lui dit qu'il est très heureux de se retrouver à nouveau face à lui, ainsi il pourra venger la mort de son frère dont il rend Athéna, Poséidon et tous les dieux de l'Olympe responsables.
Dohko est toujours aux prises avec Utgarda. Lors du combat la Balance projette son adversaire contre la statue, ce qui a pour effet de la briser et par la même occasion de démasquer pour un court temps le mystérieux guerrier divin. A ce moment, Dohko constate que son opposant présente une marque légèrement différente, de celle qui est apparue sur le visage de ses compagnons. Lyfia erre dans les couloirs d'Yggdrasil. Elle se réveille de sa transe, mais immédiatement, elle a une vision du passé. Elle se rend compte qu'elle est sans doute à l'origine de la résurrection des douze chevaliers d'or, mais elle peine à y croire. La voix d'Andreas dans sa tête, lui confirme cependant que c'est bien elle qui les a ramenés à la vie.
Aiolia et Frodi s'affrontent toujours dans le Hall des braves et se montrent de force égale. Au cours du combat ils en viennent à discuter de Lyfia. Frodi avoue à Aiolia qu'il la connaît depuis l'enfance. Le Lion lui demande alors pourquoi il ne la défend pas. L'Asgardien lui rétorque que son amie se trompe et qu'elle est sous l'influence des délires d'Hilda de Polaris.
Sa mission à lui est de protéger Asgard.
De son côté Sigmund tente toujours en vain de toucher Saga. Ce dernier respecte l'amour qu'il porte pour son frère cadet et lui dit qu'il le comprend, car lui même avait un jeune frère. Néanmoins il l'envoie valser dans les airs d'une attaque,
lui brisant ainsi une bonne partie de son armure. Saga lui dit qu'il n'est pas assez fort pour le vaincre, mais son adversaire lui répond qu'il ne peut pas perdre sans au moins lui avoir rendu un coup. Il commence alors à lui raconter son histoire.
Il y a quelques années Sigmund était apprenti guerrier divin et à l'époque il fut le premier à se rendre compte de la possession d'Hilda, qui le fit donc enfermer dans une geôle pour traîtrise. Pendant ce temps son jeune frère Siegfried prit sa place en tant que guerrier divin. En prison il refusait de s'alimenter. Il eut la visite du médecin de la cour : Andreas Riise, qui lui expliqua que son frère se battait à sa place contre les chevaliers d'Athéna. Plus tard, sorti de prison, il l'emmena sur la tombe de Siegfried qui avait succombé à la bataille. Il se fit donc le reproche de ne pas avoir été assez fort pour sauver son cadet.
À la fin de ce récit, il se gorge des pouvoirs de son saphir et envoie son arcane secret à Saga, qui le neutralise sans problème grâce à l'Explosion Galactique. Sigmund croit sa dernière heure arrivée, mais il est sauvé in extremis par des parties de l'armure de Siegfried, qui viennent recouvrir son corps au dernier moment. Le guerrier divin pense qu'il s'agit de la volonté de son défunt frère, qui veut le protéger et le soutenir contre le chevalier d'or. Mais Saga comprend, lui, qu'au contraire Siegfried veut avertir son aîné qu'il fait fausse route. Sigmund doit se rendre à l'évidence lorsqu'il voit les larmes couler de l'armure de Dubhe et il rend les armes. Cette décision n'est pas du goût d'Andreas, qui prend possession de l'âme de son guerrier et le transforme en berserker. Il s'en prend ensuite violemment à Saga qui tente tant bien que mal d'éviter les coups. En arrière plan il entend l'âme de Sigmund lui demandant de l'achever, afin qu'il puisse conserver son honneur de guerrier. Le chevalier des Gémeaux, avec le soutien de l'âme de Kanon, pousse son cosmos à son paroxysme et transforme son armure en habit divin. Avec son Explosion Galactique il détruit le saphir qui était à l'origine de l'état de démence de Sigmund, mais ce dernier est sauf.
Aiolia et Frodi n'arrivent toujours pas à se départager. Il semblerait que le guerrier divin de Gullinbursti soit sur le point de perdre le contrôle de sa personne et Aiolia le constate. Il trouve abjecte la façon dont Andreas traite ses guerriers en les manipulant de la sorte. Le combat est interrompu par Lyfia, qui révèle aux deux hommes qu'elle est celle qui ranimé les chevaliers d'or. Devant leur incrédulité, Andreas s'en mêle et confirme ses dires, par conséquent et selon une loi d'Asgard qui interdit de ramener les morts à la vie , il ordonne à Frodi de la mettre à mort. A ce moment il se rappelle de sa jeunesse où il côtoyait Lyfia. Celle-ci était au service de sa famille, mais un beau jour elle lui annonce qu'elle allait entrer au service de la princesse Hilda. Le jeune homme se mit alors en tête de devenir un guerrier divin au service d'Asgard, mais également pour protéger celle qui a grandi avec lui.
Après ce souvenir, Frodi semble s’exécuter en envoyant droit sur Lyfia la lame de son épée Siegschwert, mais il l’arrête au dernier instant. Il ne peut pas se résoudre à la tuer. Du coup, c'est Lyfia qui prend l'arme et la dirige vers sa gorge afin de se suicider. Mais alors c'est Aiolia qui l'en empêche. Frodi rappelle Siegschwert. Il est maintenant en proie au doute et ne sait plus s'il doit suivre Lyfia ou Andreas. Ce dernier tente de prendre son contrôle comme il l'avait fait pour Sigmund, mais le guerrier divin détruit son Saphir pour se libérer de l'emprise de son maître. A ce moment un éclair frappe Lyfia.
Il provient de l'arme d'Utgarda, le coup est fatal. La jeune Asgardienne disparait dans les bras d'Aiolia en balbutiant des excuses. Frodi ordonne au Lion de s'en aller : il lui affirme qu'il va s'occuper de l'assassin de son amie.









Aiolia arrive furieux dans la salle du trône d'Andreas. Il l'attaque une première fois sans succès, ce qui provoque les sarcasmes d'Andreas. Il ne comprend pas l'acharnement du chevalier à vouloir se battre alors que Lyfia est morte.
Aiolia augmente son cosmos et revêt ainsi son armure divine. Il attaque à nouveau le maître d'Asgard, qui tente de le contrer avec les racines d'Yggdrasil. De son côté Frodi est mis à mal par Utgarda et son épée Dainsleif. Les deux guerriers évoquent leurs lignées antagonistes au service d'Asgard. Le mystérieux protecteur de Helheim envoie sur son ancien compagnon d'arme, une attaque nommée ''Hallucination du Loup'', qui consiste en la charge d'une meute de loups générée par le cosmos d'Utgarda, mais le guerrier divin de Gullinbursti arrive tant bien que mal à s'en défaire. Utgarda ne renonce pas et d'un coup de pied projette Frodi en dehors d'Yggdrasil. Lors de sa chute vertigineuse, il ressent le cri de détresse d'Asgard dont parlait Lyfia. Grâce à Siegschwert, il réussit à stopper sa descente et retourne sur le lieu du combat. L'affrontement continue. Utgarda semble porter un coup décisif à Frodi en lui brisant une bonne partie de son armure,
mais celui-ci concentre son cosmos et envoie un coup fatal à son adversaire, détruisant en même temps la statue du hall des braves. Utgarda meurt debout.
Au sommet d'Yggrdrasil, même portée avec toute sa détermination, la dernière attaque d'Aiolia est sans effet sur Andreas. En parallèle il ressent la destruction de la statue de Vanaheim et de ce fait il croit que la croissance du fruit maléfique est arrêtée. Andreas lui explique qu'il n'en est rien et tout en lui montrant ce fameux fruit démoniaque, il lui explique qu'il draine le cosmos des armures d'or des chevaliers vaincus, afin de nourrir le fruit, le processus d'alimentation via les sept statues par la terre d'Asgard étant trop lent à ses yeux. Il savait que, réunies,
les armures d'or peuvent dégager une énergie comparable à celle du Soleil et c'est pour cela qu'il a ressuscité les douze puissants guerriers d'Athéna. Il confirme ainsi s'être servi de Lyfia dans ce but et l'a fait exécuter pour cette acte contraire aux lois d'Asgard. D'un geste de la main il envoie valser le Lion au loin. Il est épuisé et sans force suite à sa dernière charge. Désemparé, Aiolia prononce le nom de son frère. En l'entendant Andreas, lui explique qu'il a déjà neutralisé Aiolos et il fait descendre l'armure du Sagittaire à coté des autres armures d'or, fichées autour du fruit maléfique.
Le chevalier du Lion est laissé sans détermination par cette annonce et son adversaire en profite pour lui porter le coup fatal. Il est sauvé in-extremis par le Mur de Cristal de Mû. Andreas amplifie son offensive afin de le briser, mais il est contré par la Colère du Dragon lancée par Dohko qui vient se joindre au combat. La Balance et le Bélier contre-attaquent.
Le chef d'Asgard pense s'en défaire facilement, mais c'était sans compter sur Saga, qui joint son arcane aux deux autres.
Même en réunissant leurs forces, les trois chevaliers d'or n'arrivent pas à faire chanceler Andreas. Saga et un Dohko presque paternaliste, font comprendre à Aiolia qu'il doit rester en arrière pour reprendre des forces. Mû affirme qu'il faut se défaire à tout prix d'Andreas pour figer la croissance du fruit maléfique. A nouveau le trio joint ses attaques contre leur ennemi qui cette fois-ci est repoussé. Andreas ne comprend d'abord pas pourquoi il semble affaibli. Puis il se rappelle de l'attaque d'Aiolos qu'il pensait avoir évitée, mais la flèche physique qu'il avait déviée cachait une flèche cosmique, qui elle, a bien blessé son œil tout comme son cosmos. A nouveau, Mû et le vieux maître envoient une offensive conjointe sur leur opposant, le projetant contre des marches. Saga tente de l'achever, mais Andreas, bien qu'affaibli, n'est pas mort.
Il maudit le chevalier du Sagittaire responsable de son état. Un instant après, il semble perdre le contrôle de son bras gauche qui va extirper la flèche cosmique de son œil. Suite à cet événement troublant, la voix d'Andreas et la couleur de ses cheveux changent. Mû croit en l'intervention d'Odin, mais selon Dohko il s'agit d'une divinité maléfique qui ronge Asgard. Andreas est maintenant beaucoup plus rapide et il frappe très vite le Bélier et les Gémeaux. Il arrête d'un doigt l'attaque de la Balance et l’emprisonne avec les racines d'Yggdrasil. Bien que neutralisé, il semble serein et il calme la fougue de ses compagnons. En fait il sait que Shaka vient de les rejoindre et son Trésor du Ciel ne tarde pas à résonner dans la salle du trône. Il prive le dieu malfaisant de ses cinq sens et révèle à ses frères d'armes, que celui qui contrôle le corps d'Andreas n'est autre que Loki le dieu maléfique du panthéon nordique. Mais même l'homme le plus proche des dieux se fait battre par Loki et maintenant c'est lui qui est emprisonné. Loki nargue les faibles pouvoirs de la Vierge, mais le chevalier lui avoue que son coup n'était qu'une diversion, qui devait permettre aux trois autres chevaliers de porter une charge décisive. Loki écrasa Shaka entre les racines et le fait disparaître. Mû, Dohko et Saga augmentent leur cosmos pour porter l'attaque interdite : l'Athéna Exclamation ! L'explosion dévastatrice détruit entièrement la salle du trône.
En se relevant, Aiolia constate que le fruit maléfique est toujours alimenté. Il affirme à ses trois amis couchés au sol et exsangues après l'Athéna Exclamation qu'il va le détruire. Il est stoppé dans sa course par les racines maudites qui le capturent, lui et ses camarades.









Aiolia sombre dans les ténèbres. Pendant sa descente aux Enfers il fait face à l'âme de Lyfia qui lui tend la main.
Lors du contact de leurs deux mains, une grande lumière est générée. Peu après, Aiolia se réveille au sommet d'Yggdrasil face au fruit maléfique. Il constate que son armure l'a quitté. En effet, elle est partie rejoindre les douze autres à la périphérie du fruit qui leur absorbe leur énergie vitale. Bientôt elles perdent entièrement leur éclat et semblent mortes et le fruit prend sa forme définitive. Aiolia veut stopper le processus, mais il est interrompu par la voix de Loki qui provient de son armure encore en forme de totem.
Yggdrasil étant détruit, le rude climat habituel reprend ses droits à Asgard, sous l'étonnement de ses habitants. Au sommet de l'arbre, le Lion s'étonne du fait que Loki soit encore en vie suite au choc de l'Athéna Exclamation. Celui-ci lui rétorque que l'attaque trinitaire n'avait détruit que l'enveloppe charnelle de celui qu'il avait choisi comme hôte et c'est à ce moment qu'il a projeté son âme et son cosmos dans son armure. Le faux dieu d'Asgard est maintenant complètement réincarné et il attend maintenant avec impatience la pleine maturité du fruit maléfique.
Le Lion se dresse devant lui pour arrêter ses projets et il se lance à l'attaque. Hélas le combat est bien inégal, d'autant plus que le chevalier d'Athéna ne dispose plus de sa protection. Il se retrouve bien vite à terre où il peut sentir les dernières vibrations des armures d'or qui se lamentent. Loki dresse les racines d'Yggdrasil contre son adversaire pour lui porter le coup de grâce et elles ne tardent pas à fondre sur Aiolia, mais elles sont détruites par une flèche de lumière.
Celui qui l'a projetée n'est autre qu'Aiolos du Sagittaire le frère aîné d'Aiolia. Il fait part à son jeune frère de la fierté qu'il lui a procuré et des prouesses qu'il a accomplies. Loki est étonné de voir Aiolos encore en vie, pensant qu'il l'avait achevé lors de leur première rencontre. Aiolos raconte comment, blessé, il a été recueilli par des servantes d'Hilda de Polaris et soigné au palais du Valhala. Hilda lui a expliqué qu'Andreas Riise s'est fait posséder par Loki.
Ce dernier est étonné de la clairvoyance de la représentante d'Odin à son égard. Hilda entre alors en contact via son cosmos avec ceux qui sont présents sur le champ de bataille. Elle explique qu'elle avait vu clair dans le jeu de Loki et comment il avait pris possession du corps d'Andreas, attendant la guerre sainte entre Hadès et Athéna pour entrer en action. Pour contourner l'obstacle sur sa route que représente Odin, il a ressuscité les douze chevaliers d'or et leur armure afin de se servir de leur énergie pour ramener l'ultime trésor d'Asgard : la puissante lance Gungnir. Loki confirme les dires d'Hilda. Avec Gungnir il sera capable de prendre le contrôle du monde et même Odin ne pourra se mettre en travers de sa route. Aiolos dit alors à Aiolia qu'ils doivent neutraliser le dieu machiavélique avant que le fruit maléfique n'éclose et il fait exploser son cosmos.
Pour les contrer le dieu malfaisant ramène à la vie des guerriers morts : des Einherjar ! Ils se dressent non seulement devant les deux chevaliers d'or mais envahissent aussi tous les lieux-clefs d'Asgard comme le palais du Valhala. Hilda se retrouve assiégée par eux et les gardes sont impuissants face à ces soldats mort-vivants. Elle est sauvée in extremis par l'arrivée de Sigmund de Grani qui a aussi délivré Freyia la sœur d'Hilda. De leur côté, Aiolos et Aiolia ont vite fait de détruire les Einherjar, grâce à leurs arcanes respectifs. Ils sont à leur tour rapidement balayés par la réplique de Loki.
Le guerrier divin Frodi de Gullinbursti est sur l'esplanade d'Odin. Il dépose devant la statue de son dieu le bijou qui renferme l'armure d'Odin et commence à le prier. L'armure d'Odin apparaît alors en même temps que Lyfia qui semble ressuscitée. Frodi comprenant de qui il s'agit, s'agenouille devant elle. Les deux frères, eux, se réveillent dans les branches d'Yggdrasil. Aiolos rassure son jeune frère en lui disant que leurs erreurs ne sauraient déterminer leur valeur de chevalier. Aiolia a maintenant compris qu'il fallait qu'il offre sa nouvelle vie pour les chevaliers de bronze combattant encore aux Enfers. Le Sagittaire lui remet alors Draupnir qui lui a été confié par Hilda. Selon elle c'est une relique assez puissante pour vaincre Loki, mais qui délivre tout sa puissance seulement si elle reconnaît celui qui s'en sert. Aussitôt Draupnir entre en résonance avec le cosmos d'Aiolia.
Loki jubile à l'idée de savoir qu'il atteindra bientôt son but, car le fruit contenant Gungnir est sur le point d'éclore. C'est sans compter sur le chevalier du Lion qui revient à l'assaut et arrive même à asséner un coup à son opposant. Mais même avec Draupnir, les attaques à distance d'Aiolia ne peuvent l'inquiéter. Aiolia esquive, mais Loki arrive à le prendre en traître et les avertissements d'Aiolos ne permettront pas à son frère d'éviter la boule d’énergie qui arrive dans son dos.
Un cosmos énorme semble l'avoir protégé de cette attaque létale. En fait il s'agit de l'armure d'Odin qui est apparue devant lui.
Lyfia apparaît en même temps et avoue à ceux qui sont présents qu’elle est la réincarnation d'Odin. Sous l’étonnement général, Frodi explique qu'Utgarda s'était rendu compte de la possession d'Andreas par Loki et il s'est donné la mort afin de cacher l'armure d'Odin dans son corps et laisser ce dernier le temps nécessaire pour se réincarner, revenant à la vie sous la forme d'un Einherjar. Pour Frodi, et bien que cela le déçoive, Odin a reconnu Aiolia comme celui étant digne de porter son armure. Sous les encouragements de Lyfia, le chevalier du Lion endosse l'armure du maître d'Asgard afin de mettre fin aux plans de Loki.









Aiolia porte maintenant l'armure d'Odin et Draupnir. Sur l'esplanade d'Odin, Frodi tente, tant bien que mal de repousser les assauts des Einherjar. Plus loin, Lyfia envoie tout le cosmos du dieu suprême d’Asgard sur Aiolia, qui est maintenant prêt à en découdre avec Loki. Aiolia se lance donc à l'attaque et réussit à mettre le dieu maléfique en difficulté, mais il faut qu'il se dépêche car Gungnir la lance divine est bien prête d'être à nouveau matérialisée. Loki est cependant encore très sûr de lui, car selon lui, il lui suffit de retirer la vie qu'il avait donnée aux Einherjar, pour supprimer également les chevaliers d'or.
Il s’exécute et tous les guerriers mort-vivants disparaissent à l’exception d'Aiolia et de son frère. Loki est dépité.
A ce moment Lyfia explique que le retour à la vie des chevaliers d'or n'était pas dû à son pouvoir, mais à celui d'Odin qui voyant ses plans maléfiques s'est interposé et a pris les devants. La réincarnation d'Odin explique aussi qu'Aiolia et ses compagnons ne sont par conséquent pas des Einherjar, mais bel et bien des êtres de chair et sang comme lors de leur première vie sur Terre.
Le dieu asgardien est maintenant furieux d'avoir été dupé de la sorte et il attaque Aiolia avec violence. De son côté le Lion est revigoré par cette révélation et il contre-attaque avec la même énergie, se servant activement de Balmung afin d'atteindre son adversaire. Lyfia, elle, peine à maintenir son champ de cosmos. Elle finit même par faiblir et s’effondrer.
Frodi la rattrape juste à temps. La réincarnation d'Odin se rend compte qu'elle pèche par manque d'expérience contrairement à Hilda de Polaris, qui elle est plus aguerrie à l'exercice d'invocation et de prière de la divinité. Elle se relève et se force à tenir le coup, car selon elle c'est bien la moindre des choses qu'elle peut faire pour laver sa faute d'avoir joué avec la vie des douze guerriers d'Athéna. Aiolos presse son frère de régler son compte à Loki, car Gungnir sera bientôt à portée de Loki. Aiolia a clairement le dessus sur son opposant, mais il n'arrive pas à lui porter de coups fatals. Lyfia est maintenant à bout de forces, mais dans un dernier sursaut elle envoie ses dernières forces à Aiolia, qui décoche une attaque significative.
Loki qui était sur le point de s'emparer de la lance Gungnir se retrouve maintenant empalé sur cette arme. Lyfia s'effondre par la suite de fatigue. Aiolia et Aiolos pensent avoir vaincu l'ennemi, mais hélas le cosmos de la lance entre en symbiose avec celui de Loki, qui retrouve la vitalité et s'empare de Gungnir.
Il lance immédiatement une attaque dévastatrice sur tout Asgard. Les effets de cette offensive sont terribles. Toute une partie du pays est dévastée, mais Hilda, Freiya et Lyfia sont sauvées par Sigmund et Frodi. La réincarnation d'Odin est cependant inconsciente. C'est maintenant elle qui se voit sombrer dans les ténèbres. Sigmund et Frodi résument leur situation désespérée, mais Lyfia qui a repris conscience leur assure que leur salut à tous se trouve dans la prière. Elle s’exécute et grâce à ses supplications les armures du Lion et du Sagittaire reprennent vie. Loki a rejoint l'esplanade d'Odin et il est maintenant prêt à se venger de ceux qui s’y trouvent.
Les deux guerriers divins restants tentent de protéger Lyfia, mais ils se font balayer comme des fétus de paille par la puissance de Loki. Il tente une attaque contre Lyfia mais celle-ci est déviée. Aiolia et Aiolos réapparaissent en armure devant le dieu malfaisant. Loki est furieux de cette régénérescence subite et il commence à pourchasser les deux frères.
Aiolos met son frère le Lion en garde, car selon lui, si une seule attaque les touche, elle sera fatale. Pendant la traque Loki est importuné par des attaques qui viennent d'ailleurs, même s'il s'en défait facilement. Il interroge les deux frères sur leur provenance et ils lui rappellent qu'ils ne sont pas les seuls chevaliers d'or. Gungnir commence à entrer en résonance au moment où apparaissent les autres guerriers d'Athéna. Loki est incrédule et ne comprend pas pourquoi ils sont revenus à la vie. L'explication lui est donnée tour à tour par les chevaliers eux-mêmes. Ils ont été sauvés par Aphrodite, grâce à son immunité face aux toxines végétales. Étant le premier à avoir été absorbé par Yggdrasil il a pu protéger ses compagnons grâce à ses roses. Loki se retrouve maintenant face à l'ensemble de la fine fleur de l'armée d'Athéna.
C'est alors que le chevalier du Sagittaire lance l'assaut...









Les chevaliers d'or en différents groupes attaquent le dieu malfaisant d'Asgard, mais leurs offensives restent sans effet. Masque de Mort et Aphrodite joignent leurs efforts, puis c'est au tour de Camus et Milo, suivis de Mû et Shaka de lancer des offensives conjointes. Mais ni leurs attaques ni celles de Shura et d'Aiolia, de Dohko et d'Aldebaran et au final celles d'Aiolos et Saga n'arrivent à inquiéter le nouveau maître d'Asgard, qui contre-attaque en envoyant les douze chevaliers d'or au tapis. Ils ne sont sauvés d'une mort certaine que par les arcanes défensifs déployés par Shaka, Mû, Dohko et Camus.
Loki est cependant impressionné par le pouvoir des chevaliers d'Athéna et c'est pourquoi il leur propose de la trahir pour venir le servir à ses ordres. C'est à ce moment que commence à tomber une pluie de pétales rouges sang. Il s'agit en fait d'un don envoyé par Athéna depuis Elysion. Ces pétales sont imbibés de son ichor divin. Elle les supplie de se relever et de retourner au combat. Les chevaliers d'or son émus par tant de sollicitude de la part de leur déesse. Aiolos rassemble les troupes.
Les chevaliers d'or revigorés se relèvent et poussent leur cosmos à leur paroxysme. Ils transforment chacun leur protection en armure divine. Loki, inquiété par tant de puissance, prend la fuite par les airs, mais il est pourchassé par ses adversaires. Ceux qui sont restés sur terre les voient s'éloigner. Selon Sigmund ils n'auront qu'une chance de terrasser Loki, mais Hilda explique que les armures divines ont atteint un stade permanent grâce à Athéna qui a fait don de son sang.
A nouveau les chevaliers d'or lancent des attaques qui cette fois-ci touchent bel et bien Loki, sans pour autant, le blesser sérieusement. Armé de Draupnir, Aiolia se lance à l'assaut et Loki lui oppose Draupnir. Aiolia semble sur le point de fléchir, mais il est aidé par le cosmos de ses pairs, mais aussi celui des habitants d'Asgard et même de toute la terre.
Il commence ainsi à repousser le cosmos de Loki et réussit à détruire Gungnir. Il peut alors frapper sérieusement le dieu maléfique à l'aide de Draupnir pour au final le détruire.
Une étoile filante passe sur le ciel étoilé de l'aurore.
Les chevaliers d'or se retrouvent face à Hilda, Lyfia, Freiya, Sigmund et Frodi. Ils les remercient d'avoir libéré Asgard de la menace que représentait Loki.
Aiolia est circonspect, car la mort de Loki et d'Yggdrasil annonce également le retour du climat rigoureux. Hilda le rassure en lui disant que le peuple d'Asgard est assez fort pour résister au froid comme il le fait depuis des siècles. Lyfia renchérit en affirmant qu'ils sont sous la protection d'Odin, mais elle s’aperçoit que l'avant-bras d'Aiolia disparaît. Les autres chevaliers d'or sont aussi touchés par ce phénomène. Ils comprennent que la nouvelle vie que leur avait donné Odin touche à sa fin. Cependant pour eux le point le plus important est le combat qui se déroule à Elysion. Ils souhaiteraient pourvoir apporter leur soutien aux chevaliers de bronze qui combattent encore vaillamment contre Hadès en leur envoyant leur armures d'or. Une voix venue de loin leur affirme qu'il peut les aider dans cette entreprise. Il s'agit de l'empereur Poséidon, réveillé par le cosmos des chevaliers d'or et qui leur propose d'envoyer leurs armures à travers le vortex spatio-temporel des dieux, vers Elysion. Hilda est tout d'abord choquée par cette alliance avec un dieu qui leur a causé tant de mal, mais les chevaliers d'or estiment qu'il faut accepter cette offre pour le bien de la Terre. Au nom des douze saints, Aiolos accepte l'offre du dieu des océans, puis un à un ils disparaissent.
Seuls restent encore Lyfia et Aiolia. Ce dernier lui remet son médaillon et l'encourage à continuer de protéger Asgard en tant que nouvelle représentante d'Odin. Lyfia est en pleurs et n'a pas le temps de faire part de ses sentiments envers le chevalier du Lion.
Plus tard on la retrouve en train de conter l'épopée des chevaliers d'Athéna qui ont sauvé Asgard, tandis que la vie reprend son cours normal au sein de cette terre.