[one shot] Avec des si...

Vous êtes un virtuose de la plume alors bienvenue dans la section des écrivains de GS-S !

Modérateur: Garde rapprochée du Grand Pope

[one shot] Avec des si...

Messagepar Aquarius no Chibi » Jeu Mar 08, 2018 11:04 pm

Note: j'ai utilisé une partie du background de Kiki que j'avais mis en place dans ma fic l'Ere des deux Béliers, mais ce texte peut très bien se lire indépendamment puisqu'il se place bien après les chapitres que nous connaissons.

Avec des si…


Jamir, 1998

S’il y avait quelque chose que Kiki, désormais âgé de vingt ans, détestait toujours autant, c’était les livres de comptes. Des colonnes de chiffres sans pitié mais sur lesquels reposait toute la santé financière du Sanctuaire.
Il posa son porte-plume sur un petit support en bois près de l’encrier et eut un soupir. Son serviteur atlante, Anardil, qui essuyait la vaisselle, eut un léger rire.

« Je vois que les chiffres ne vous aiment toujours pas, maître… »

Il le connaissait depuis son enfance, avait contribué à son éducation et il était resté auprès de lui après la mort de Mû. Mais désormais, c’était à Kiki que revenaient les devoirs des chevaliers d’or, et il avait essayé d’en être digne depuis ses huit ans. Mais vraiment, la comptabilité, quelle épreuve ! Surtout quand il fallait vérifier les différents postes de dépenses pour ensuite établir le budget. Le Sanctuaire était une énorme machinerie qui ne devait surtout pas être en déficit, quoi qu’il arrive. Les vies de beaucoup de gens dépendaient de la justesse et de la précision de ses calculs, et ça lui donnait parfois le vertige. Il n’avait pas le choix, il fallait terminer puisqu’il était censé présenter tout cela dans quelques jours devant ses pairs. Demetrios, qui avait été le serviteur de Mû avant lui, était parti au Sanctuaire pour préparer la maison.

Il but une gorgée de la tasse de thé qui était posée sur la table de bois, près de lui, et demanda pensivement à son serviteur :

« Est-ce que tu n’aurais jamais voulu faire autre chose de ta vie ? »

Anardil haussa les épaules.

« J’ai suivi la tradition de ma famille, et je ne crois pas l’avoir jamais regretté jusque-là. Cela m’a donné l’occasion de faire des choses et de connaître des gens que je n’aurais jamais connus si j’étais resté dans mon rang, au sein de la communauté atlante. Je ne suis peut-être qu’un serviteur, mais c’est certain qu’être celui d’un chevalier d’or offre des possibilités supplémentaires… »

Kiki resta silencieux un instant, puis commença :

« J’ai parfois imaginé ce que je serais devenu si je n’avais pas croisé le chemin de maître Mû. Je serais resté dans les rues, à voler de la nourriture pour moi et pour les infortunés qui m’avaient recueilli. J’ai appris à survivre avec eux, mais je ne pense pas que j’aurais pu vivre très longtemps, c’est une existence extrêmement dure dont les souvenirs me reviennent parfois. Je serais mort très jeune ou je serais devenu un délinquant en grandissant, il y avait peu d’horizon pour un enfant des rues comme ceux de la bande et moi. Mais d’un autre côté, je n’avais aucune existence légale du côté des familles de mes parents, j’étais seulement un bâtard qu’il fallait faire disparaître, et ils ont bien failli réussir. Je me dis qu’Athéna ou Bouddha veillaient sur moi puisque j’ai finalement une famille et un nom… »

Il se tut un moment, et Anardil respecta son silence. Il passa la main dans ses cheveux roux broussailleux, croisa ses longues jambes et reprit :

« J’ai un rôle difficile, mais je ne pense pas que je l’échangerais pour tout l’or du monde. Pourtant, après le décès de mon maître, je l’ai vraiment voulu, je ne voulais pas assumer tout cela. J’avais huit ans, je n’étais pas prêt, et tout ce que je voulais, c’était qu’on me laisse en paix, qu’on m’oublie et surtout qu’on ne me parle pas de ce que j’étais désormais. Mais au fur et à mesure du temps, j’ai fini par comprendre l’importance de mon rôle. Moi, un petit bâtard atlante, je suis un des remparts contre le mal en ce monde et il se peut que mon sang noble permette que je vive assez longtemps pour voir la prochaine Guerre Sainte. C’est un rôle de transmission en définitive et j’en mesure à présent l’importance… »

Kiki n’avait jamais exprimé cela à personne, mais il pouvait désormais mesurer le chemin parcouru depuis que Mû était décédé, le laissant désemparé face à des devoirs dont il ignorait beaucoup. Les grands maîtres survivants l’avaient aidé à appréhender la partie gestionnaire de son rôle, et il avait appris le reste un peu comme il avait pu, en se souvenant de ce qu’avait été Mû et de ce qu’il avait pu assimiler auprès de lui. Mais décidément, être un gestionnaire n’était absolument pas sa nature profonde, même s’il n’avait guère le choix. Il fallait parfois se faire un peu violence, mais ça en valait toujours la peine finalement.

Il eut un léger sourire.

« Je ne serai jamais un intellectuel comme l’étaient certains de mes ancêtres et même maître Mû. J’ai pu assimiler la langue atlante, un peu de haut atlante et du grec, ce n’est déjà pas si mal. Etre un combattant, ça me va bien finalement. Mon oncle m’a dit quand j’étais plus jeune qu’en moi s’incarnait la partie guerrière de la famille, celle qui était en sommeil depuis de nombreuses générations. A part celui qui est chevalier d’or une fois tous les deux cents ans, les atlantes ne combattent plus, comme tu le sais. Mais ça ne m’aurait pas déplu d’être un guerrier à la mode ancienne, même si ce sont ces luttes intestines qui ont contraint notre peuple à se replier dans ces montagnes inhospitalières après la destruction de notre royaume d’origine. Cette composante a toujours fait partie des atlantes, mais à présent elle n’est plus utile, et elle ne le sera plus tant qu’ils resteront ainsi dissimulés dans les montagnes… »

Anardil vint verser du thé chaud dans la tasse de son maître et reprit :

« Je ne crois pas que vous sachiez qu’à la base, ma famille avait un statut bien plus bas, le plus bas possible. Le premier membre de ma famille qui fut employé comme serviteur, il y a fort longtemps, fut tiré de la misère par un des premiers chevaliers d’or du Bélier, qui était lui de noblesse princière. Mon ancêtre, en effet, curait les égouts et faisait partie de la caste la plus basse de notre peuple. En devenant des serviteurs de familles nobles, nous n’étions plus des intouchables, et aucun membre de ma famille qui s’est succédé ici depuis des siècles ne l’a oublié. De plus, nous avons toujours été instruits, plus que ne le demandait notre travail, ce qui fait de nous plus que des serviteurs au final. Alors non, je n’ai aucun regret et je pense qu’à ma dernière heure, il en sera de même… »

Kiki resta pensif. Lui aussi, malgré son sang noble, avait fait partie de ces réprouvés de la société atlante qui était encore très codifiée malgré le temps écoulé. Mais fort heureusement, les choses changeaient, doucement mais elles évoluaient toutefois. Les mariages arrangés dont ses parents avaient été les victimes chacun de leur côté et qui les avaient rendus si malheureux avant qu’ils ne décident de s’enfuir ensemble étaient de moins en moins la règle, et son oncle Vëantur envisageait même de les interdire dans un futur plus ou moins proche. Que d’autres enfants comme lui ne subissent pas ce qu’il avait vécu et qu’ils puissent avoir une place dans la société.

« Mon ancêtre a sûrement vu en ta famille quelque chose que personne n’avait vu auparavant. Maître Mû m’a dit autrefois que les atlantes issus de familles royales ou princières avaient des pouvoirs supplémentaires. Ce n’est pas mon cas, mais visiblement c’est ce qui a permis à mes capacités de se développer plus tôt que la moyenne pour ma survie. Et franchement, si tes ancêtres étaient comme toi, je ne suis pas étonné… »

Anardil était pour lui un référent masculin depuis sa petite enfance, et davantage encore depuis le décès de Mû. Il avait été présent à sa cérémonie de passage à l’âge adulte et il savait qu’il lui devait beaucoup. Après tout, s’il avait pu grandir le plus sereinement possible, c’était en partie grâce à lui.

Il termina sa tasse de thé.

« Je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait, je ne dispose d’aucun pouvoir de prescience. Je connaîtrai sans doute une seconde guerre sainte, probablement à la fin de ma vie si les choses se passent comme d’habitude. Mais d’ici là, je compte bien accomplir mon rôle du mieux possible. Qu’au moins ma survie ait du sens, c’est ainsi que je vois les choses… »

L’enfant agité et voleur avait bien grandi et avait un regard lucide sur lui-même que lui auraient envié beaucoup d’adultes plus matures. Mais les difficultés qu’il avait connues avaient contribué à le construire tel qu’il était et il avait réussi à en tirer du positif. Derrière son apparence encore dégingandée et adolescente pointait déjà l’adulte qu’il serait, et avec lequel il faudrait vraisemblablement compter pendant un ou deux siècles encore. Dans la lignée des chevaliers du Bélier dans laquelle il laisserait son empreinte personnelle, comme l’avaient fait avant lui Shion et Mû, il ne déparerait pas la longue galerie de combattants valeureux qui s’étaient succédés au fil des siècles, et nul doute que lui aussi tracerait son propre chemin…

FIN
Image

Spoiler: Afficher
Image
Avatar de l’utilisateur
Aquarius no Chibi
Plume du Sanctuaire
Plume du Sanctuaire
 
Messages: 1139
Âge: 42
Inscription: Jeu Nov 19, 2009 6:04 pm
Localisation: Metz, Moselle

Re: [one shot] Avec des si...

Messagepar Sagittarius67 » Ven Mar 09, 2018 11:33 am

Très beau "slice of life" de Kiki. Ton style est toujours aussi agréable à lire.
Merci fine plume, pour ce bon moment de lecture. :amen: :amen:
Image
Spoiler: Afficher
ImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Sagittarius67
Grand Pope
Grand Pope
 
Messages: 17985
Âge: 39
Inscription: Jeu Nov 19, 2009 7:28 pm
Localisation: La neuvième maison

Re: [one shot] Avec des si...

Messagepar roshiryu » Ven Mar 09, 2018 9:28 pm

Magnifique
Pendant quelques minutes j'étais à table avec eux. Merci beaucoup Chibi !!
Image
Trophés GS-S
Spoiler: Afficher
ImageImageImageImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
roshiryu
Sage des 5 pics
Sage des 5 pics
 
Messages: 8597
Inscription: Sam Fév 06, 2010 11:37 pm
Localisation: pour le moment à Asgard

Re: [one shot] Avec des si...

Messagepar Aquarius no Chibi » Ven Mar 23, 2018 12:18 pm

Merci mes amis, vos mots me touchent :timide: . Voilà longtemps que je l'avais commencée mais je n'arrivais pas à la terminer, l'inspiration étant plutôt fuyante ces dernières années, alors je suis ravie que ça vous plaise. La fin m'est venue d'un coup mais elle colle finalement plutôt bien.
Image

Spoiler: Afficher
Image
Avatar de l’utilisateur
Aquarius no Chibi
Plume du Sanctuaire
Plume du Sanctuaire
 
Messages: 1139
Âge: 42
Inscription: Jeu Nov 19, 2009 6:04 pm
Localisation: Metz, Moselle


Retourner vers Fan Fics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité